Quelle stratégie pour Huawei auprès du grand public français ?

Quelle stratégie pour Huawei auprès du grand public français ?

Rencontre avec Denis Morel, directeur de la Division Grand-public

  1. Denis Morel, vous dirigez la Division Grand-public de Huawei en France depuis 2012 : comment définiriez-vous votre mission et comment a-t-elle évolué depuis votre arrivée ?

J’ai rejoint Huawei il y a cinq ans, alors que notre activité grand-public se limitait à la production de terminaux en marque blanche pour des constructeurs de téléphones. Ma mission était entre-autre d’installer notre propre marque, et ce fut le véritable lancement des téléphones Huawei en France.
En tant que directeur de la Division Grand-public, je suis chargé d’établir et de mettre en œuvre la stratégie de commercialisation pour les terminaux grand-public de Huawei : notre activité s’étend des appareils mobiles – smartphones, tablettes, wearables– aux objets connectés, à l’instar des boxs 4G tout-en-un que nous fournissons à Orange ou Bouygues Telecom.
Nous déployons un écosystème complet de terminaux auquel s’ajoutent des accessoires de téléphonie mobile.

Depuis leur lancement en 2012, les smartphones Huawei ont connu une croissance très importante et rapide : à fin 2016 notre part de marché[1] en France atteint 9%. Sur l’ensemble de l’année 2016, Huawei s’est imposé en France comme le 4ème constructeur de smartphones en valeur, avec la plus forte croissance du secteur : +273% en valeur et +224% en volume.

  1. Il s’agit désormais de soutenir cette croissance considérable : quelle sera la stratégie grand public de Huawei en 2017 ?

Nos objectifs en France pour 2017 peuvent se résumer en deux axes :
D’abord, passer le cap des 10% de parts de marché (en valeur), en valorisant la montée en gamme des produits Huawei : nous sommes déjà installés sur ce marché dit ‘Premium’ avec les gammes P9 et Mate 9 ; et bien sûr et le P10, fraîchement lancé.
Ensuite, développer la marque et sa notoriété : Huawei est aujourd’hui un acteur reconnu sur le marché français, mais il nous reste un travail à faire sur la préférence de marque.

Nous sommes bien identifiés et reconnus auprès du public français dans le domaine de la photographie, grâce notamment au partenariat fort avec Leica. Notre engagement dans le monde de l’image continue avec la Huawei Photo Academy, ou auprès d’événements clés en France, comme les salon Paris Photo ou les Rencontres d’Arles, dont nous sommes aussi partenaires.

  1. Quelles sont les actualités de Huawei à retenir en ce début d’année ?

Le lancement du P10 ! Nous venons de lever le voile sur notre ambassadeur : Antoine Griezmann, icône internationale du football français et joueur clé au sein de l’Equipe de France. Le Huawei P10, dernier né des smartphones haut de gamme, est pensé pour la photographie : objectifs Leica, mode grand angle, reconnaissance faciale… autant de spécificités embarquées dans un design caractéristique de la gamme P, qui permettent à Huawei de se différencier sur un marché toujours porteur, aux 22 millions d’appareils[2].

Par ailleurs, nous avons annoncé un autre lancement lors du Mobile World Congress, qui se déroulait à Barcelone du 27 février au 2 mars derniers : la Huawei Watch 2, qui sera disponible le 1er avril en France, entre 329€ et 399€. Il s’agit d’un nouvel appareil connecté qui s’adresse au marché prometteur  des wearables – et pour lequel Huawei a fait le pari du sport.

La Huawei Watch 2 est le coach sportif idéal, avec son GPS intégré, son capteur de fréquences cardiaques, ou encore une mémoire qui permet d’embarquer sa musique. La possibilité d’emporter une carte SIM permet même de laisser son smartphone au vestiaire, donnant la plus grande autonomie possible aux utilisateurs.


[1] Source : GFK

[2] Source : GFK