« De l’école à la formation continue, nous cultivons les talents »

​Entretien avec Victoria Beltran Lopez, Responsable du recrutement

« De l’école à la formation continue, nous cultivons les talents »
​Entretien avec Victoria Beltran Lopez, Responsable du recrutement

 

  • Au sein de Huawei France, vous êtes en charge du recrutement. Quel est votre parcours au sein de la filiale ? 

J’ai rejoint Huawei en avril 2016, après 15 années passées en cabinet RH. En binôme avec la Directrice des Ressources Humaines, nous avons construit un projet d’alignement de la stratégie du groupe par rapport à l’excellence des profils qui est le propre du marché français. L’équipe RH compte une dizaine de collaborateurs, avec une forte dimension « gestion des talents », un aspect primordial pour une entreprise dont la moyenne d’âge des collaborateurs approche les 35 ans.

Pour ma part, j’élabore la stratégie de recrutement en lien avec le Directeur du recrutement pour l’Europe de l’Ouest. Le secteur des nouvelles technologies fonctionne en flux tendu, et nous mettons en œuvre une stratégie de recrutement la plus adaptée au marché français. Sur ce segment d’activité comme ailleurs, la stratégie de Huawei est résolument tournée vers son écosystème. Nous avons des liens forts avec les grandes écoles d’ingénieurs dont sont issus nombre de nos collaborateurs, qu’il s’agisse de ParisTech, Centrale-Supélec ou Télécom SudParis. Les partenariats avec ces écoles sont transverses : de la recherche, avec des échanges de bonnes pratiques et des recherches conjointes, jusqu’aux ressources humaines avec des passerelles de recrutement, notamment à travers le graduate program de Huawei : « Elite Campus ».

Cependant, notre objectif ne se réduit pas simplement à recruter des jeunes diplômés pour nos différentes divisions et s’assurer qu’ils y fassent carrière. Dans notre démarche d’écosystème et d’ancrage local, nous nous attachons en premier lieu à valoriser les innovations du secteur : nous voulons montrer à chacun ce que l’avenir des technologies lui réserve, partager notre vision avec eux. Avec le programme Talents Numériques, nous nous adressons à tous les étudiants afin de valoriser leurs compétences. Nous les sensibilisons à un secteur qui leur paraît, bien souvent, peu familier, et auquel ils ont peu eu l’occasion de se confronter.

  • Pouvez-vous nous présenter le principe et l’objectif du programme mondial « Talents Numériques » ?

Talents Numériques est la déclinaison française du programme phare de Huawei à destination des jeunes étudiants, « Seeds for the Future ». Il s’agit d’une compétition à destination des étudiants à travers toute la France : pour cette 7e édition, ils se sont appuyés sur les nouvelles technologies afin de proposer une solution répondant à des enjeux sociétaux tels que la santé ou l’éducation. Face à un jury d’institutionnels, de professionnels et d’experts, ils ont été 20 lauréats à être sélectionnés pour un voyage en Chine, pour une découverte à la fois de la civilisation chinoise et une immersion technologique au sein du campus de Huawei.

Cette initiative est une formidable opportunité pour les étudiants, aux côtés d’acteurs sino-français, de se faire leur propre idée des innovations auxquelles on peut s’attendre, tout en imaginant la façon dont telle ou telle idée pourrait être développée par une multinationale comme Huawei. Il s’agit d’accompagner la création d’applications, de se confronter directement au marché du travail, de se poser les premières questions qui mènent à la création d’une entreprise. De la part de Huawei, l’objectif est de donner à ces étudiants l’opportunité de créer des projets, de révéler leurs talents – les lauréats recevant également un coaching afin d’améliorer leur CV et leurs compétences.

  • Il y a en France une culture de l’exception dans les parcours académiques, mais qui représente un défi en termes de gestion des talents pour n’importe quelle entreprise. Comment accommodez-vous cette exception ?

Chez Huawei spécifiquement, cette particularité française trouve sa réponse dans le programme « Elite Campus », qui entame cette année sa deuxième édition – il existait déjà au sein du siège à Shenzhen. Il s’agit pour nous de proposer deux années intensives à des jeunes diplômés, au sein de 4 postes différents. Selon leurs attentes et leur curiosité : ces deux années peuvent être exclusivement techniques, ou s’aventurer dans la gestion de projet, le management, ou encore la vente.

Au cours du programme, les diplômés profitent de contenus enrichis, et sont abreuvés aussi bien en compétences techniques qu’en « soft skills ». Ils et elles seront confronté.e.s à des niveaux de postes inédits pour des jeunes diplômés, ce qui représente pour eux un véritable levier de compétences. Cet engagement auprès des jeunes talents a pour objectif de recruter un personnel d’excellence, et s’inscrit dans la forte croissance que connaît Huawei en France. Ces employés bénéficieront par la suite d’un suivi RH dédié – le programme est cogéré par les RH et la direction générale de Huawei France.

Tous ces efforts contribuent à renforcer notre position dans l’écosystème numérique français. En 2017, le groupe a gagné 18 places au classement Universum des employeurs qui font rêver, remportant le prix de la meilleure progression auprès des écoles d’ingénieurs. C’est une démarche qui se prolonge tout au long de la carrière de nos employés : nous produisons des plateformes de e-learning afin de les pousser à aller plus loin. Face à nos équipes d’ingénieurs qui travaillent sur des sujets pointus, allant des télécom à l’énergie solaire en passant par l’Internet des objets, il nous faut savoir proposer des formations adaptées. Cela signifie aussi que nous les accompagnons directement sur le terrain.