[Délégation française en Chine] Nous avons rencontré Tahar Melliti, l’homme qui veut réindustrialiser la France.

[Délégation française en Chine] Nous avons rencontré Tahar Melliti, l’homme qui veut réindustrialiser la France.

Directeur général de l’Alliance Industrie du Futur, Tahar Melliti s’est donné pour mission de « bousculer les habitudes afin d’inciter les entreprises industrielles traditionnelles à s’imprégner du digital ».

Créée en juillet 2015 et issue des 34 plans pour la Nouvelle France Industrielle, l’Alliance Industrie du Futur œuvre sur six programmes principaux et en particulier celui destiné à accompagner les PME et ETI françaises dans leur passage à l’industrie du futur. Pour être au plus près des entreprises et de leurs questionnements, l’AIF a ainsi mis en place une organisation décentralisée basée sur un ambassadeur et 3 correspondants par région et également a constitué une base de 500 experts. Grâce à cette organisation c’est déjà 3400 entreprises qui sont entrées dans ce « parcours de l’industrie du futur » qui démarre par un diagnostic.

Le dispositif est partenarial : d’un côté les régions vers lesquelles les entreprises se tournent dans le cadre d’appel à projets leur permettant de bénéficier d’une prise en charge de 50 à 100% de la définition de leur diagnostic ; de l’autre, bpifrance qui soutient l’investissement qui doit suivre et dont une nouvelle tranche d’un milliard d’euros de prêt a été débloquée par l’Etat dans le cadre des investissements d’avenir.

A Shenzhen et Hong-Kong à l’invitation de Huawei France, Tahar Melliti souhaite « comprendre comment les start-up transforment le monde industriel chinois. »  En France, « nous avons encore trop souvent deux mondes qui se regardent : notre économie a longtemps opposé industrie et services. Notre mission au sein de l’Alliance Industrie du Futur est de permettre à ces deux univers de converger pour concevoir de nouveaux modèles et produits. »

Ce qui suppose de développer de nouveaux modèles industriels français en leur donnant les moyens de passer à la digitalisation et d’inciter les start-up à se tourner plus avant vers le B2B.

Du 6 au 9 décembre, l’Alliance Industrie du Futur organise la première édition du Salon Convergence pour Industrie du Futur

@industriedufutur