25 janvier 2017

Gwénaël Rouillec prend la tête des activités cybersécurité de Huawei France

Gwénaël Rouillec prend la tête des activités cybersécurité de Huawei France

Gwénaël Rouillec, le nouveau directeur de la cybersécurité de Huawei est un ancien militaire.

L’activité cybersécurité de Huawei France gagne en indépendance. Elle n’est plus rattachée à la division infrastructures du fournisseur mais dirigée directement par Gwénaël Rouillec qui en prend la tête.

Huawei structure son activité cybersécurité en France. Cette dernière est désormais placée sous la houlette de Gwénaël Rouillec qui en est devenu le directeur. Auparavant, les équipes du fabricant chinois chargées de la sécurité dans l’Hexagone étaient rattachées à sa division infrastructures. Sous les ordres de Gwénaël Rouillec, elles vont donc gagner en indépendance. Celui-ci rendra directement compte à Karl Song, le directeur général de Huawei France.

Gwénaël Rouillec va assurer une double mission à la tête de l’entité cybersécurité. D’abord en externe, en accélérant la popularisation des offres de Huawei auprès des partenaires, ainsi que leur formation. Il devra ensuite assurer le même rôle en interne auprès des autres divisions du groupe (réseaux, entreprises et grand-public).

Ancien RSSI d’Eiffage

Âgée de 48 ans, Gwénaël Rouillec est diplômé de l’école militaire du Mans et doctorant de l’université Pantheon-Assas en sécurité IT. Il a logiquement embrassé une carrière militaire de 10 ans avant de devenir responsable systèmes et réseaux du groupe Expert Line. Avant de rejoindre Huawei, il était RSSI du groupe Eiffage depuis 8 ans.