13 Avril 2017

Huawei lance un Open Lab pour renforcer son écosystème de partenaires

Huawei lance un Open Lab pour renforcer son écosystème de partenaires

Le chinois Huawei souhaite accélérer le développement de solutions autour de ses offres. Le fabricant a décidé d’ouvrir un Open Lab dans lequel ses partenaires éditeurs, revendeurs et fabricants pourront se retrouver pour composer des solutions métiers répondants directement aux demandes des clients.

Bien décidé à assoir sa position en France, Huawei souhaite bâtir un écosystème complet autour de ses solutions entreprise. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’avancer tout seul. Nous devons pouvoir travailler avec tous le monde, éditeurs, fabricants, partenaires et clients », a déclaré Karl Song, le directeur général du fabricant en France. Lors de l’événement Huawei France Partner qui se tenait le mercredi 12 avril au palais des Congrès de Paris, la firme a annoncé la création d’un Open Lab dans l’Hexagone, au second semestre.

Ce dispositif, déjà existant à Munich, va permettre aux partenaires, aux éditeur et aux ISV de se rassembler pour développer des offres orientées métiers. « Avec le lab, nous allons essayer de pousser notre écosystème à développer des solutions innovantes qui répondront précisément aux demandes des clients », explique Johnson Li qui a remplacé Robert Yang à la tête de la division Enterprise Business Group sur le marché français. Huawei compte notamment s’appuyer sur ses offres cloud et IoT pour ces solutions. « Ce sont les deux secteurs technologiques sur lesquels nous avons décidé de mettre l’emphase en 2017 », déclare Johnson Li. Ils doivent permettre à Huawei de percer sur les marchés verticaux, notamment ceux de la finance, de l’énergie et du retail. En France, Huawei fournit déjà ses solutions cloud OpenStack à Orange.

Favoriser la montée en compétence du channel

Pour ce faire, Huawei compte en outre accélérer la montée en compétence de ses partenaires sur le marché français. A l’exception de ses grands revendeurs VAP (Value Added Partner) comme SCC et Econocom, le reste de son channel reste très peu certifié en compétence. « La grande majorité des 250 partenaires sont au niveau Authorized. Nous souhaitons les accompagner vers les niveaux Silver et Gold », déclare Dani Abi Chala, le directeur du channel France.

A ces fins, le fabricant a intensifié son programme de formations. A noter que chaque certification acquise au travers de ces formations permet aux partenaires d’augmenter leurs marges. Dani Abi Chala annonce en outre vouloir augmenter la part d’indirecte de Huawei sur le marché entreprise. « Pour l’instant, nous sommes à 90% car il y a encore beaucoup d’appels d’offres constructeur. Pour ces derniers, nous allons essayer d’emmener systématiquement un partenaire avec nous », explique le dirigeant. Le but est de passer à 95% en 2017.

371 M$ de CA en France en 2016

En France, 55% du chiffre d’affaires de Hawei en 2016 venaient de son activité avec les opérateurs. A noter d’ailleurs que sur l’ensemble de ses marchés internationaux, Orange représente environ 1,2 milliard € de facturations chaque année pour le fabricant chinois. L’activité entreprise, quant à elle, représente 10% du chiffre d’affaires de Huawei dans l’Hexagone.

Par Oscar Barthe