15 mai 2017

Honor 8 Pro : un concurrent bon marché pour l'iPhone 7 Plus

Le dernier-né de Honor est le mobile le plus cher et le mieux équipé jamais commercialisé par la marque "jeune" de Huawei.

Honor 8 Pro : un concurrent bon marché pour l’iPhone 7 Plus
Le dernier-né de Honor est le mobile le plus cher et le mieux équipé jamais commercialisé par la marque "jeune" de Huawei.

 

Disponible depuis le 20 avril, le successeur du Honor 8 signe une montée en gamme sur le plan des spécificités et du prix. On passe de 400 euros à 550 euros, un niveau de tarif jamais vu chez Honor, la marque jeune de Huawei, habituée à proposer des smartphones performants à des prix inférieurs aux standards du marché. Avec son impressionnante fiche technique, il vise les joueurs et les gros consommateurs de contenus multimédia. Mais constitue-t-il un bon rapport qualité-prix ?

Sur le plan du design, le Honor 8 Pro est un appareil entièrement en métal avec une coque en aluminium au dos, où se situe le capteur d’empreintes digitales. On retrouve la couleur bleu Honor caractéristique de la marque mais sans l’effet miroir qui faisait le charme du Honor 8. Avec 6,97 mm d’épaisseur, il est l’un des smartphones de plus de 5,5 pouces les plus fins et plutôt facile à prendre en main.

Un bel écran, un smartphone puissant

L’écran IPS Quad HD du Honor 8 Pro est l’une des bonnes surprises de ce téléphone. Ses 5,7 pouces de diagonale offrent un confort d’affichage supérieur à celui du Honor 8 (5,2 pouces), même si la surface d’affichage utile (73% de l’écran) aurait pu être plus importante. Sa définition Quad HD offre un rendu de bonne facture et en fait un smartphone tout indiqué pour les jeux et la réalité virtuelle.

Le Honor 8 Pro embarque un processeur Kirin 960 à huit cœurs et un nouveau GPU 3D qui améliorent significativement ses performances graphiques. On retrouve 6 Go de mémoire vive, plus que l’iPhone 7 Plus (3Go) ou les LG G6 et Samsung Galaxy S8 (4 Go). Pour le stockage, l’appareil bénéficie de 64 Go d’espace, avec un emplacement pour carte microSD.

La réalité virtuelle à portée de main, une autonomie décevante

Fort de cette colonne vertébrale cinq étoiles, le Honor 8 Pro fait tourner n’importe quel jeu avec fluidité. Il est aussi calibré pour la réalité virtuelle. Une application dédiée propose plusieurs contenus VR à 360 degrés et le boîtier du smartphone se transforme en masque cardboard pour les visionner.

La batterie du téléphone est une petite déception. Honor annonçait une journée et demi sans passer par la case recharge en usage intensif. La réalité est plus proche de la douzaine d’heures, notamment à cause de l’écran IPS énergivore. Heureusement, le port USB-C autorise la charge rapide.
 
L’appareil photo du Honor 8 Pro bénéficie de quelques améliorations logicielles. On retrouve toujours une paire de capteurs 12 mégapixels : une optique RGB et une monochrome dépourvue de filtres colorés qui laisse passer plus de lumière et gagne en qualité dans des conditions de basse luminosité. Le nouveau processeur permet à l’appareil de filmer en Ultra HD et plus seulement en Full HD.

À la croisée des chemins

Plus grand, plus musclé et plus cher que son prédécesseur, le Honor 8 Pro rivalise sans problème avec la gamme P10 de Huawei et se pose en copie bon marché de l’iPhone 7 Plus. Mais en changeant de gamme tarifaire, Honor abandonne la formule à l’origine de son succès – des smartphones aux performances généreuses moins chers que la concurrence – et fait désormais face à des rivaux comme le One Plus 3T et les appareils derniers cri des principaux constructeurs.